Une approche ostéopathique de la mauvaise prise du sein

décembre 1, 2022 0 Comments

Une approche ostéopathique de la mauvaise prise du sein. Avez-vous eu des difficultés à allaiter en raison d’une mauvaise prise du sein ? Avez-vous essayé d’allonger le cou de votre bébé, ou entendu parler de la technique du “ventre à ventre” sans vraiment y parvenir ? Ou peut-être avez-vous eu des difficultés à faire en sorte que votre bébé n’ouvre pas la bouche très largement, qu’il ne s’attache qu’au mamelon ou même, de manière générale, qu’il soit douloureux pendant l’allaitement.

Tous ces problèmes sont très courants chez les nouvelles mères. Les consultantes en lactation font un travail fabuleux pour aider la plupart des mères à mieux positionner leur bébé afin que ces problèmes disparaissent, mais parfois les problèmes persistent et c’est alors qu’un point de vue différent peut être utile.

Modèle de tension courant 1 : Torticolis, où le bébé regarde d’un côté

Parfois, malgré un positionnement optimal, il existe selon certaines ostéopathe pour sportif et femme enceinte a Lyon, une tension dans le corps du bébé qui entraîne une mauvaise prise du sein. Certaines des tensions les plus courantes chez un nouveau-né après la naissance proviennent de la période in utero et d’autres de l’accouchement lui-même – en fait, même les césariennes peuvent parfois être difficiles pour un bébé !

S’il n’y a pas eu beaucoup d’espace dans l’utérus au cours des 6 à 8 dernières semaines, le nouveau-né peut présenter une certaine torsion du cou, car sa tête est engagée dans le bassin de la mère, mais son corps bouge encore un peu. Un autre moment où une torsion du cou peut se produire est pendant l’accouchement, lorsque le bébé se tord dans le canal de naissance.

Ces torsions peuvent conduire à un bébé qui s’allaite bien d’un côté et pas de l’autre (ce qui cause de la douleur à la mère ou rend le bébé très difficile de ce côté).

Modèle de tension 2 : Flexion du cou (position de hochement de tête) où le bébé ne peut pas regarder facilement vers le haut.

Une autre tension courante dans le cou due à l’accouchement est que le bébé est incapable d’étendre son cou (c’est-à-dire de regarder vers le haut) très facilement, ce qui peut entraîner une mauvaise prise du sein. Cela peut rendre l’allaitement vraiment difficile – avez-vous déjà essayé d’ouvrir la bouche lorsque vous regardez vers le bas ? Vous ne pouvez pas l’ouvrir très largement !

Ces bébés sont difficiles à mettre au sein parce que leur bouche ne s’ouvre pas largement et qu’ils ne tirent pas beaucoup la langue. Ils finissent souvent par n’avoir que le bout du mamelon dans la bouche (ce qui est souvent douloureux pour la mère).

Ils peuvent téter pendant de longues périodes ou devenir difficiles au sein parce qu’ils ne reçoivent pas assez de lait.

Modèle de souche commune 3 : Souche dans la gorge

Enfin, la tension la plus importante et la plus courante que je traite chez les bébés qui ont des difficultés à téter se situe au niveau du petit os de la gorge (appelé os hyoïde). Les muscles de la langue s’y attachent, ainsi que tous les muscles de la mâchoire et les muscles qui s’attachent à la clavicule et au sternum, et même un muscle qui s’attache à l’omoplate. C’est assez complexe ! Il n’est pas difficile d’imaginer que si l’une de ces structures ne fonctionne pas bien avec les autres, cela peut affecter la façon dont la langue se déplace et entraîner une mauvaise prise du sein !

Ces bébés ne tirent pas bien leur langue lorsqu’elle est maintenue en place. Cela peut les rendre difficiles au sein parce qu’ils sont incapables de recevoir beaucoup de lait.

En tant qu’ostéopathe, j’évalue et je traite très doucement toutes ces zones pour un bébé qui ne s’allaite pas bien, et aussi parce que j’ai eu mes propres problèmes d’allaitement et que j’ai réfléchi à leur mécanisme, j’aime vérifier comment le bébé s’alimente et donner un retour à la mère sur les différentes positions qui peuvent rendre les choses difficiles pour le bébé.

Cliquer ici pour d’autres articles !!!